• Audrey

La Paz en famille : une ville qu’on aura eu le temps de découvrir.

Bolivie

July 10, 2017


Nous y avons passé 3 semaines pour des raisons diverses, mais qui n’ont pas ressemblé à un joli conte de fée !! On vous dit tout sur notre ressenti sur la Paz en Bolivie.



Il y a des endroits où la magie opère et d’autres beaucoup moins, sans savoir pourquoi celle-ci n’a pas opéré. Pour nous, nous avions qu’une envie, quitter au plus vite cette grosse ville ultra bruyante, sale et sans grand charme à nos yeux ! Mais pourquoi y être resté 3 semaines, on vous en dit un peu plus.


Notre arrivée à la Paz avec Marion et JB

Nous quittions heureux comme des papes « Cochabamba » pour découvrir la capitale bolivienne et surtout cette ville situé à 4000 m d’altitude. Pour changer, nos habitudes, nous prenons un bus de journée, car à vrai dire, avec Marion, on commence vraiment à saturer. Pour changer, notre bus sera une nouvelle fois en retard et nous arriverons en milieu de soirée dans cette grande ville Bolivienne. Nous avions vu un hôtel "York Vintage" sur Booking, nous voilà à arpenter la ville pour nous y rendre. Malheureusement il est complet. JB et Marion, auront une chambre pour le lendemain et nous on devra attendre 2 jours. Il faut donc trouver un autre endroit, et on décide d’en prendre un autre l'hotel Avenida. Bon, il n’est pas moins cher, mais au moins il y a des chambres de libre et surtout il est dans notre budget, car ici tout est hors de prix ! Après une bonne nuit de sommeil, on s’apprête à découvrir la ville !





Découvrir El Alto à 4095 m !

Bon déjà, il est important de préciser que nous n’aurons jamais eu le mal des montagnes durant notre voyage (mis à part notre petit épisode à 5000m dans le bus au passage de la frontière Chilienne), donc cela ne nous fait pas peur de monter à El Alto. Et nous avons eu raison. La vue sur la Paz est incroyable. Pour cela nous avons pris les télécabines rouges qui nous ont emmenées à El Alto, nous avons ensuite marché pendant une petite demi-heure pour arriver à ce magnifique point de vue !!! On se croyait les rois du monde à surplomber cette ville, mais aussi à découvrir son étendue, son bassin entouré de montagne. Bref une claque visuelle que nous n’avons cessé de contempler !





Prendre son temps à l’hôtel et faire de nombreux jeux

Nous regagnons notre premier hôtel que nous avons réservé pour plus de 2 semaines. En effet, nous attendons Patrick et Dominique (les parents de Fabien) qui ont dû un peu décaler leur billet d’avion, donc on patiente un peu dans un hôtel correct.

A la Paz, nous avons enchaîné les journées pluies, qui nous ont permis, de faire moult jeux de société avec JB et Marion, mais aussi l’école et pour moi tenter de rattraper mon retard sur le blog. Pour une fois la connexion était existante malgré sa grande lenteur, je me suis donc armée de patience !!


Découverte de la ville

La Paz ne ressemble à aucune autre capitale que nous avons visité. Ici les rues sont sales, les gens urinent devant nous sur le trottoir, cela sent très mauvais, il y a du monde partout et surtout une circulation infernale. Bref, pas facile d’y tomber amoureux. Malgré tout, à force de l’arpenter, nous avons trouvé des petites ruelles sympas ou l’artisanat local bat son plein. Mais aussi des places avec des bâtiments coloniaux, mais nous avons dû chercher et beaucoup marcher. Nous avons été agréablement surpris par la gentillesse des Boliviens et leur facilité à vouloir échanger avec nous. Il y a des temps de carnaval, des spectacles de rues sur la grande place, bref c’est tout de même une ville très agitée.

(Malheureusement je ne retrouve plus une grande partie de mes photos sur la Paz, pff, décidément, cette ville ne voulait pas qu’on se souvienne d’elle, lol).





Musée des instruments musicaux

Entre deux averses, nous découvrons ce musée qui ne paye pas de mine, mais qui regorge de salles et d’instruments de musique ! Une partie, avec des instruments en libre accès finira de convaincre les enfants de s’élancer dans des remakes de Mozart, certes très peu concluants. Il est intéressant de constater la diversité des instruments à travers les continents et le temps. Une belle surprise ce joli musée qui mérite qu’on s’y arrête.


Les marchés de la Paz

Il y en a partout, sur les trottoirs, mais le marché central est le plus connu. Là encore, il faut avoir les sens bien accrochés !! Cette ville ne sent vraiment pas bon, et c’est parfois épouvantable pour nos naseaux européens, une première pour nous dans ce voyage !

On a trouvé les marchés beaucoup moins jolis qu’autre part. Ce que nous retiendrons cependant c’est tous les marchés de rue, qu’ils soient de jour comme de nuit, où là, nous sommes vraiment dans du local et c’est très vivant !!


Les parcs

Nous en avons aussi visité pas mal, celui qui nous a déçu par deux fois, car il n’y a rien à faire, même pas un espace de jeu pour les enfants c’est le « parque de urbano central », une grosse déception !! Contrairement aux autres villes, la Paz ne possède pas beaucoup de parcs avec des jeux pour les enfants, nous avons dû faire beaucoup de kilomètres et aller à l’autre bout de la ville pour trouver un petit parc sans prétention, mais il y avait des jeux, c’est sur la « Plaza espana ». A côté, il y a une très belle vue de la Paz du « Parque del Monteculo ».


Des rencontres de familles tourdumondistes

Nous avons pendant notre séjour, après le départ de Marion et Jb vers d’autres aventures, retrouvé complètement par hasard, 2 familles en Tour du monde à des moments différents, sur le trottoir pour l’une et en sortant d’un resto pour l’autre. Notre première rencontre fut avec « Gaetheo », avec qui nous allons passer quasiment 2 jours, nous les avions déjà rencontrés à San Pédro de Atacama en plein Geyser del Tatio. Nous les retrouvons, ici et nous partageons de bons repas et une belle après-midi aux jeux avec leurs enfants. Ensuite, nous avons retrouvé la famille « A 3 on y va » qu’on suivait depuis un moment, mais à chaque fois nous nous croisions. A la sortie d’un resto nous entendons parler français et on commence à discuter, nous avons passé le reste de la journée à papoter. Bref merci à ces deux belles rencontres qui font du bien durant notre TDM.


La Paz c’est aussi des petits restos bien sympathoches !

Bon, il y a les restos un peu chers, mais nous, nous avons suivi les avis de tripadvisor et nous n’avons pas été déçus. Notre cantine fut souvent un petit resto de pâtes « Le Berlusca » avec son menu à 35 bolivianos. Très bon et gérant qui parle français. Ensuite, notre deuxième cantine, un chouilla plus cher, mais que ça fait du bien de remanger des crêpes et galettes, fut chez « E crepes and more ». Nous y sommes allés à de très nombreuses reprises et nous avons sympathisé avec la patronne et son mari (Elle est bolivienne mais parle français et lui suédois). Ils sont adorables et leur crêpes délicieuses !Enfin, le dernier resto qui nous a convaincu est le « Sol y luna », un resto tenu par un hollandais qui propose une cuisine du monde (encore un peu plus cher que les précédents).


Comment occuper nos semaines ?

Il faut dire que nous avons trouvé le temps très long. Pour cela, nos matins étaient consacrés à la classe, au blog. Ensuite les après-midi, c’était promenade, shopping, hôpital (pour les vaccins de Camille) mais aussi parcs de jeux ou structures de jeux pour les enfants. En Bolivie, il faut savoir qu’il y a des glaciers partout, ils adorent ça. Donc les grands noms de la distribution font des immenses complexes pour venir se divertir et manger des glaces. Nous passerons 2 après midi dans ce temple du jeu où les enfants n’avaient jamais vu d’aussi grandes structures de jeu. Celles de Cholet paraissent vraiment toute petites par rapport à celles de Bolivie.





Découverte du cimetière de la Paz

C’est toujours étrange de visiter un cimetière mais celui-ci est vraiment particulier et de nombreuses personnes (Boliviens et autres) viennent s’y promener et passer du temps. Ici, on parle, on écoute de la musique, on joue, on mange dans ce lieu qui pour nous européens fait référence à un lieu de prière. Par conséquent, nous avons été interpellés par ce changement d’attitude et les enfants un peu déboussolés par tout cela. Ici les défunts ont des tombes dans des tiroirs sur plusieurs étages. Devant chacun de ces tiroirs, il y a une vitrine avec tout un tas de babioles qui représentent la personne décédée. Ainsi on peut trouver des jouets, des panneaux lumineux, des vases, des poteries, des chaussures de foot, bref, une vraie mini pièce à l’image de la personne. Cette découverte fut très riche et nous avons été impressionnés par l’immensité du lieu.





Petit point hébergement en Bolivie

Il faut savoir que les notes de booking ne sont absolument pas significatives ici en Bolivie. Un 8 sur 10 n’est pas significatif de la qualité de l’hébergement. Nous avons eu très souvent des hôtels sales, sans chauffage (il faisait très froid) et le pire sans eau chaude !! Les douches Boliviennes sont des résistances avec fils apparent, attention au court jus. C’est donc fatigués moralement, car quand, les conditions d’hébergement ne sont pas favorables, cela influe considérablement sur le moral, que nous sommes arrivés à la Paz. Même si notre hôtel était mieux et relativement propre, celui-ci n’était pas chauffé, nous mangions avec pull et manteaux, et nos salles de bain étaient sur le pallier, glaciales, et sans eau chaude (enfin pas au sens où nous l’entendons en tant qu’occidentaux), bref pas facile tt les jours surtout avec des loulous.


Retrouvaille avec Patrick et Dominique

Nous les avons attendus, ils sont enfin arrivés pour le plus grand bonheur de la family. C’est toujours touchant de revoir ses proches à l’autre bout du monde qui viennent nous retrouver dans notre univers. C’est donc avec leurs sacs sur le dos que Fabien est allé les chercher à l’aéroport à 6h du matin. Et c’est tout ému que les enfants les attendaient pour les serrer dans leur bras. Des retrouvailles pleines de victuaille également qui nous ont permis de re goûter des saveurs lointaines, hum que c’est bon. Nous avons ensuite pris le chemin de la Paz et montrer partiellement cette ville à Patrick et Dominique durant 2 jours. Ces deux jours leur auront suffi à constater que cette ville n’avait que peu d’intérêt et surtout les a marqué par la saleté mais aussi par les odeurs qu’elle dégageait !

C’est donc avec plaisir que nous quittons cette ville qui n’aura pas été notre conte de fée.





Quelques chiffres

Hotel Avenida : 35 euros la nuit pour une chambre quadruple avec petit déjeuner. Correct mais sans plus, sans eau chaude.

Hotel York Vintage : 27 euros la nuit car ils nous ont fait un prix car on y restait 2 semaines et demi. Une chambre avec 2 lits doubles mais salle de bain privative sur le pallier. Hotel propre et sympa, bien situé avec petit déjeuner. Correct. Sans eau chaude.

En réservant votre prochain hôtel par ces liens sur Booking, vous nous donnez un petit coup de pouce pour nos futurs voyages. Un grand merci de la Family.

Un aller en télécabine pour nous 5  : 30 bolivianos soit 3,80 euros.

Pain aux chocolats : dans la boulangerie française 36 bolivianos soit 4,57 euros pour nous 5 (super bon)

Resto de pates « Berlusca » : 4 menus pour nous 5 : 140 bolivianos soit 17 euros

Musée de la musique : 13 bolivianos soit 1,65 euros

Laverie : 24 bolivianos soit 3 euros

#lapaz #ameriquedusud #bolivie #tdmenfamille

45 vues
Audrey

Je suis Audrey, une maman qui adore les défis, sa famille, voyager, échanger, découvrir le monde et son métier.

Suivez la tribu

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube