• Audrey

Gili Meno, petit paradis en famille.

Mis à jour : 13 juin 2019

Bali

January 16, 2017


5 jours de découvertes, de repos, de sueurs froides, de doutes et d’émerveillement. Merci les Gilis.



Ah les Gilis, petites îles non loin de Bali, situées à proximité de Lombok, notre choix se porte sur la plus calme d’entre elles, à savoir Gili Meno.


Départ d’Amed

Nous partons avec 1h de retard, plus rien nous surprend en Asie, c’est même limite normal, même si nous, on ronge notre frein ! Pff, on s’est encore levés tôt pour rien.

La traversée en speed boat se fait plutôt bien, avec une mer un peu agitée mais sans plus, aucun vomito à l’horizon.




Débarquement à Trawagan et premières difficultés

Au bout d’une grosse heure de traversée on débarque sur Gili Trawagan (l’île de la fête, parait-il). De là, il faut qu’on trouve, un ferry, un speed boat, bref une bicoque pour nous emmener sur la petite île qu’on voit juste en face de nous à 500 mètres. Dès le départ, comme toujours on est alpagué par 2 hommes qui nous lâcheront plus, pour nous vendre des places hors de prix. Hors de question, la négociation tourne en rond et je commence à m’énerver. Je pars avec Raphaël chercher une solution et demander aux bateaux de pêche quelle solution s’offre à nous.

Bilan, il y a bien le ferry mais il est à 17h et pour info, il est 11h. On arrive à négocier une traversée moins chère qu’au départ mais toujours hors de prix pour 25 minutes de bateau, punaise ça commence bien les Gilis !


Et c’est pas fini !

On accoste donc sur notre île, enfin ! Maintenant, il faut trouver notre homestay, et là, on est chargé comme des mules, on marche pendant 20 minutes et on n’en peut plus. On trouve enfin, déposons nos valises et on part manger et se baigner. Au retour à l’homestay pour rendre notre douche, je me rends compte que nous n’avons pas d’eau chaude !

Là, comment dire, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase et je craque complètement. Petit rappel, 1 mois de Birmanie dans des hôtels cata, Ubud sans eau chaude, Sidemen ou le petit ballon nous permettait des douches express et maintenant rebelote ! Trop c’est trop ! La femme est en plus de mauvaise foi, je décide de partir et de chercher un nouvel hôtel.





La course à l’hôtel à 19h

Et bien pas facile, on en fait plein avec des prix astronomiques, forcément ils sont situés face à la mer, une piscine, un petit dej de fou. On comprend un montant qui est 10 euros plus cher que notre budget, mais on se dit se sera notre cadeau de noël car il est vraiment extra. On a deux chambre splendide. On craque MAIS


On s’est trompé de prix

Bref, on a compris que le tarif donné c’était pour les 2 chambres alors que c’était par chambre ! Du coup ce n’est pas du tout la même affaire et là clairement, on ne peut pas se permettre d’avoir une chambre à 95 euros la nuit. Bilan, heureusement que j’ai eu le nez fin et que j’ai demandé la facture tout de suite, sinon sacrée douche froide en fin de séjour.





Recherche hôtel pas cher avec eau chaude désespérément

Du coup, on profite tout de même de l’hébergement jusqu’au soir avec piscine et confort et pendant ce temps mon super mari, s’attèle à nous chercher une chambre avec de l’eau chaude. Et il a trouvé, ouf. Moins jolies mais avec une connexion wifi au top donc c’est le principal.


Découverte de l’île

Nous avons fait de nombreuses ballades, le tour de l’île et c’est vrai que c’est super joli. Ici pas de voiture, quasiment pas de scooter essentiellement des chevaux, bref le bonheur avec des enfants. Les hôtels sont assez dispatchés du coup, nous n’avons pas l’impression d’être nombreux ce qui est aussi super plaisant. Au vue des photos, on a l’impression d’être seuls au monde. A nous donc le sable blanc, la chaleur et la mer chaude. Le petit point négatif c’est qu’il y a énormément de corail et de coquillages dans l’eau. Ce qui est assez pénible pour la baignade donc n’oubliez pas des squelettes pour nager en toute sécurité.





Passage chez le coiffeur

Le seul de l’île, une petite cabane sans porte face à la mer pour nos deux garçons. Une coupe comment dire….entièrement à la tondeuse et au rasoir, résultat mitigé pour Raphael, par contre Hugo adore.





Nettoyage de l'île

Une chose nous a vraiment choqué dans ce petit coin de paradis, c'est une nouvelle fois la pollution. Du coup, nous avons décidé pendant une matinée de nettoyer la plage ou nous allions nous baigner tout les jours. Bilan 2 gros sacs bien remplis et seulement 2 balinais sont venus nous rejoindre tandis que les autres nous regardaient....





Quelques frayeurs également

Camille notre petite fée s’est blessée gravement au périnée, vous pourrez retrouver mon ressenti de maman ici. Pour le coup, un petit message pour notre assureur Chapka qui a été extraordinaire et qui a prix entièrement à charge les frais sans qu’on ait besoin d’avancer quoi que ce soit.

De plus, la prise en charge de Camille, de sa douleur, l’accueil qui lui a été réservé par l’hôpital de Lombok a aussi été extraordinaire. Enfin, encore un grand coup de chapeau, à toi mon amour, ma princesse pour ton courage, ta force, tu nous as tous bluffés par ta résistance au mal et ton courage. Je t’aime fort.





Retour sur Amed Chaotique

Nous partons de l’hôpital avec notre tribu et notre petite puce sous le bras à 6 h du mat. Courageuse, elle marche et attend patiemment le taxi. De nouveau 1h de route puis 30 min de bateau, et on débarque sur notre ile, objectif faire vite les valises car notre bateau nous attends à 10h30 à l’embarcadère. On fait nos sacs à la va vite, on arrive et là, on patiente une heure avant l’arrivée de notre bateau ! J’adore leur ponctualité !!! On monte dans celui-ci, Camille s’endort direct sur 2 sièges en étant allongée et heureusement !!

Le retour a été horrible, on se serait cru dans les montagnes russes, on faisait des bons de 2/3 mètres et le bateau retombait à plat, l’équipage enlevait l’eau qui s’accumulait au fond du bateau, et pour vous dire la force de ces 1h30 de trajet, à l’approche des côtes, une des fenêtres a littéralement explosé. On est ressorti de la dedans le bide en vrac, Hugo était livide et Camille a juste souffert sur la dernière demi-heure à force des impacts.

Mon dieu, une horreur ce voyage en bateau !!


Bilan des Gilis

Les gilis c’est vraiment un petit paradis, c’est tout mignon, les plages sont belles, l’eau est turquoise, bref nous nous sommes éclatés. Cependant, nous qui aimons bouger, visiter, faire des choses, et bien ici on a vite tourné en rond et du coup, 5 jours étaient largement suffisant pour la family. Nous avons fait les devoirs et beaucoup de plage et de piscine.

Autre point et non des moindre, ici tout est plus cher qu’à Bali. La supérette de l’ile est hors de prix, les restos sont abordables mais plus chers également que sur Bali et les activités très onéreuses pour nous 5.


Du coup, exit la plongée et le snorkelling. Il faut aussi bien prendre en compte dans son budget, le trajet en bateau qui n’est vraiment pas donné. Si nous avions su avant notre départ qu’il serait à ce prix-là, je pense qu’on serait orienté vers une autre destination.

Nous ne regrettons pas d’avoir découvert les Gilis, mais, c’est un budget conséquent à prévoir.





Quelques chiffres

Bateau au départ d’Amed pour Gili Trawagan : 110€

Bateau de Trawagaan à Gili Meno : 17€

Hôtel super beau : 95€ la nuit pour 2 chambres.

Homestay : 30€ la nuit

Restos : 20€ le repas pour nous 5.

Coiffeur : 3,50€ la coupe

Superettes : 1 bouteille d’eau + 5 snikers : 7€ le goûter.

#gilis #gilismeno #tdmenfamille #bali

68 vues
Audrey

Je suis Audrey, une maman qui adore les défis, sa famille, voyager, échanger, découvrir le monde et son métier.

Suivez la tribu

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube