• Audrey

SAPA : 2 jours et une nuit de trecking de 14 et 12 km sous la pluie… Une expérience déconcertante ..

Mis à jour : 19 juin 2019

Vietnam

August 20, 2016


Sapa, tout le monde en parle et nous, nous en rêvions…

Des paysages à couper le souffle, une immersion dans des villages locaux et dormir chez l’habitant : voici la carte postale qui nous attendait…

Bien sûr c’était sans compter notre lot de malchance et les typhons qui nous suivent et ne se ressemblent pas…


Bon anniversaire à notre grand Hugo

Nous partons très tôt le 19 août de notre Hotel le Little Hanoi Diamond Hotel. (petite précision qui a son importance : c’est le Birthday de HUGO : notre petit garçon a déjà 10 ans, mon dieu que cela passe vite... Bon anniversaire mon Hugo d’amour : 10 ans en haut des montagnes de Sapa, c’est le top ! !)


Départ pour Sapa

Revenons à Sapa, nous nous levons à 5H45, notre bus vient nous chercher à 6h45. On ne partira finalement qu’à 8h… Première désillusion, la ponctualité n’est vraiment pas le fort des Vietnamiens, et nos nerfs seront souvent soumis à rude épreuve.

Enfin le départ, dans un bus couchette ou chacun a son lit, les enfants sont supers excités (les premiers temps), ensuite, ils trouvent le temps relativement long puisque nous avons 5h de route, eh oui les montagnes c’est loin de Hanoi ! Et nous avons déjà pris beaucoup de retard ce matin.


Le voyage se passe bien pour nous, moins pour certains : le bus est multi culturel mais surtout très jeune : allemands, anglais, américains, italiens, espagnols, belges, israéliens, coréens …et vietnamiens,.. Certains passent leur temps dans les toilettes en se tordant de douleur, mais, nous nous franchissons, le col des montagnes sans encombre et surtout, nous sommes encore en vie car leur conduite est vraiment périlleuse !

Il pleut, il pleut à Sapa !!

Deuxième désillusion, nous arrivons à 13H45 sous une pluie battante, on couvre les enfants avec leur K-way et nous allons vite acheter des K-way pour nous et des ponchos pour protéger nos sacs et les garder au sec. (On se fait donc forcément avoir et nous payons le double nos vêtements que d’ordinaire au Vietnam).





On nous emmène dans une auberge prendre notre déjeuné, riz et poulet sauce citron, puis notre guide anglophone nous rejoint à 14h30 et nous partons vers Lao Cai à 5h de marche, bien évidement sous la pluie, sinon cela ne serait pas l’aventure ! Pff…

Nous sommes cependant tous hyper motivés et prêts à découvrir ces paysages à couper le souffle. On marche 1h sur la route (pas très intéressant) mais très rapidement on prend des petits chemins entre les rizières et c’est magnifique. Ce qui est moins génial, c’est que la pluie s’intensifie et surtout on ne peut plus sortir l’appareil photo, qui prend une douche à chaque fois.


La pluie est rude, l’eau monte et surtout les sentiers sont très fragiles : quelques chutes, passage sur des ponts avec de l’eau jusqu’au tibia, escalade, funambulisme…Pour le coup c’est vraiment l’aventure, mais les enfants s’épuisent vers la fin du trek, on commence à avoir froid. Il est 18h30 quand nous arrivons à notre home-stay, ou de nombreuses personnes sont déjà présentes. C’est l’auberge espagnole à Lao Cai ! Italiens, belges, coréens…nous partageons un repas tous ensemble, dans une maison très sommaire et une literie à même le sol sur de vulgaires matelas, entassés les uns sur les autres. On voulait du local, au final on voit une maison certes traditionnelle et rudimentaire, on partage un repas préparé par les hôtes, mais on ne les côtoie pas et on ne communique pas avec eux. On se couche tôt, à 20h30 après plusieurs pannes d’électricité, et la nuit fut longue et peu reposante : le typhon est sur Sapa, le vent est incroyable, le bruit aussi, on a l’impression que c’est un déluge. Les enfants ont bien dormi mais pour nous ce fut beaucoup plus compliqué surtout pour moi, où mon dos m’a fait extrêmement souffrir toute la nuit.


Réveil matinal, nous sommes quasiment les premiers, et encore une désillusion, nos vêtements n’ont pas séchés, tout est encore trempé, et nous avons perdu quelques vêtement avec la tempête ! Bilan, il faudra remettre nos affaires trempées, en même temps, des affaires sèches auraient été mouillées en 2 minutes. Le petit déjeuné est agréable : thé et crêpes bananes au sucre…hum c’est bon, mais surtout cela change du riz ! Il pleut encore plus que la vielle, nous avons tout de même, je dois l’avouer pas très envie d’y retourner, mais bon, il faut bien retourner jusqu’à Sapa.


Nous partons cette fois ci avec tout le groupe d’italiens et un nouveau guide (hier nous étions les seuls avec un guide et les femmes Mongh qui nous suivent avec leur panier de souvenirs pour nous faire acheter leur artisanat à la fin de la balade (ou de l’aventure dans notre cas) ! Bref, nous voilà sur la route avec ce groupe de potes très sympas, on chante, on parle et on souffre ensemble. En effet, nous ne pouvons plus emprunter les chemins car cela est trop dangereux à cause de la pluie et des glissements de terrain. Du coup, nous prenons la route et nous devons remonter la montagne, donc notre circuit est plus court en distance (7km en montée au lieu des 12km prévus en descente) mais beaucoup plus compliqué car ça grimpe beaucoup beaucoup et il pleut à verse !


De nombreux dégâts à cause du typhon !

Les arbres sont déracinés, des pierres de roche barrent la route, les cascades sont sortis de leur lit… Bref on comprend mieux pourquoi nous ne pouvions pas prendre les petits chemins. Du coup on se retrouve avec la horde de touristes (environ 200) et leur guide qui empruntent tous le même chemin !


Les enfants nous ont impressionnés

A l’aller, ils ont réussi à faire tous le trek sans jamais ronchonner ou se plaindre, faut dire pour eux que c’est rigolo de jouer dans les flaques d’eau. Au retour c’est un peu plus compliqué pour Camille, le rythme est intense, même si nous ne sommes jamais les dernières du groupe (les italiennes souffrent beaucoup), mais c’est tout de même dur pour elle car il n’y a jamais de pause. Fabien la portera trois fois seulement, le reste du temps elle marchera comme une championne. Les garçons eux, ont été de vrais champions et ils ont impressionné le groupe d’italien. Durant toute cette ascension, nous n’avons vu aucune famille, que des jeunes, des couples mais pas d’enfants ! D’ailleurs d’une manière générale, nous sommes assez surpris de voir très peu de famille.


A 2 km de Sapa, notre guide nous annonce qu’un mini bus vient nous chercher…soulagement.

On arrive à l’auberge, où nous nous changeons avec le peu de vêtements qui nous reste, nous mangeons, le même plat que la vielle et nous attendons jusqu’à 16h notre bus qui nous ramène vers Hanoi. Là encore nous partirons avec 1h de retard, dans un bus qui s’arrêtera de nombreuses fois car il n’a pas de toilettes (pour faire 5h de route) et du coup, au lieu d’arriver à 21h nous arrivons à 22h30 sans avoir mangé et supers fatigués. Les enfants ont dormi 1 heure sur la fin du trajet.





Retour à l’hôtel

A l’arrivée notre poisse continue, la voiture qui devait nous ramener à notre hôtel n’est pas là ou plus là, du coup, sous la pluie ou doit trouver un taxi…On se fait voler. On arrive à l’hôtel à 23h et nous cherchons un resto pour manger.

00h on rentre à l’hôtel : douche pour tout le monde (2j dans sa crasse pas terrible) et nous faisons les sacs pour demain matin car debout tôt vers 7h00 car on part pour 2 jours voir la baie d’Halong. Encore du bus et sans doute des rebondissements en perspectives…


Bilan de Sapa

C’est magnifique même sous la pluie, une nature à couper le souffle, je regrette de ne pas avoir pu prendre autant de photos que j’aurais voulu et bien sûr le soleil. Malgré tout ce fut une belle aventure car le cadre était d’une beauté déconcertante !

Pour ceux qui souhaiteraient voyager avec des bébés ou de jeunes enfants : je pense que notre circuit est beaucoup trop compliqué. Nos enfants étaient je pense dans l’âge idéal pour profiter et réaliser ce trek. (Encore faut-il qu’ils aiment marcher).

Bref Sapa, c’est vraiment un incontournable si vous êtes à Hanoi, cela vaut vraiment les 2 jours de pluie.


Quelques chiffres

Budget pour 5 : 250 euros (les garçons ont eu 25% et Camille 50% de réduction).

Little Hanoi Hotel : 55 euros pour 2 nuits pour nous 5 avec les petits déjeuners.


#sapa #vietnam #tdmenfamille

19 vues
Audrey

Je suis Audrey, une maman qui adore les défis, sa famille, voyager, échanger, découvrir le monde et son métier.

Suivez la tribu

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube