• Audrey

Pénang : grande île de Malaisie classée au Patrimoine mondial de l’Unesco

Mis à jour : 10 mai 2019

Malaisie

October 22, 2016

Le Street art est un peu partout dans les quartiers de George Town.

En route pour cette île : Pénang, je vais vite me rendre compte que ce n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais….je pensais petite île, mer turquoise et palmiers… et bien pas du tout : énorme île, de la culture, des balades, des monuments improbables et beaucoup de street art magnifique.


Nous prenons le train à Kuala Lumpur, les enfants sont contents, nous avons même le droit à Rio 2 dans le train (en anglais bien sûr). 5h plus tard, nous arrivons à Butterworth, nous prenons un ferry direction Penang. Fabien sympathise avec un Malais dans le bateau et celui-ci nous dépose à l’hôtel : ME.n.U Café & Lodge, après avoir fait un tour, à minuit, de ce qu’il y avait à découvrir à George Town (je vous avoue qu’avec la fatigue de la journée, du train et du ferry, je n’avais qu’une envie c’était de me coucher !, mais bon, il était tellement sympa de nous déposer, qu’avec mon plus joli sourire de minuit, j’ai laissé échapper : un petit oui, pour un petit tour… mais ce fut un grand tour ! lol).





Bilan de ce grand tour : je découvre une grande île qui ressemble à une grande ville et pas du tout à la carte postale que je m’étais faite dans ma tête ! Ce qui m’a interpellé en premier c’est de voir du street art partout, punaise que c’est chouette, chaque bout de mur est décoré soit en peinture, soit en fer forgé et tous représente soit des messages de paix, de simples dessins ou bien carrément de l’art engagé ! Au top !

Nous arrivons à notre hôtel, plutôt bien situé le ME.n.U Café & Lodge. On nous emmène dans notre chambre qui est plutôt grande, c’est un duplex, les enfants ont 2 lits à l’étage. Un est cassé donc on ne peut qu’en utilisé qu’un. Nous sommes en bas. Pour la première fois, nous n’avons pas de salle de bain. Celle-ci se trouve juste à côté de nous avec les WC pour tout l’hôtel.

La nuit fut compliquée, la literie est pourrie, il n’y a pas de clim et c’est irrespirable mais surtout c’est hyper bruyant, le va et vient des gens dans la fameuse salle de bain, toute la nuit me rendra folle ! Nous allons y passer 3 nuits, il faut que je garde le cap, mais je pense que cela va être compliqué !! Je relativise….

Notre première journée est très agréable, malgré la chaleur étouffante dans cette ville à l’aspect très coloniale. Le centre n’a pas vraiment de charme à mon sens, ce qui est sympa, c’est le nombre de petites ruelles et de découvrir quel street art sera sur la prochaine façade. Les enfants en ont un peu marre de marcher juste pour découvrir des dessins, car sans eux, il n’y a pas grand-chose à voir, donc on décide de louer une « Rosalie »…nostalgie de notre enfance oblige !





Au début tout le monde pédale et est super content, mais très vite avec la chaleur, nous serons les seuls à pédaler. Fabien dirige, moi et surtout mes bras font clignotants. Pas facile de s’habituer à la conduite à gauche pour la première fois et d’autant plus, dans une Rosalie qui a le volant à gauche aussi….!

On découvre au grès de notre balade, le port, la cathédrale St George, les pagodes, les temples, les musées, la grande place des ours : United Buddy Bears, c’est impressionnant. Chaque pays est représenté par un ours qui est peint en fonction de son pays. Nous avons apprécié de tous les regarder et trouver ceux que nous allions découvrir dans notre TDM. On découvrira aussi le fort juste de l’extérieur car nous l’avons trouvé trop cher pour notre porte-monnaie.





Nous partons dans l’après-midi découvrir le peak. Qui est situé à 45 minutes en bus de Georges Town. Nous prenons un funiculaire qui nous mène au sommet. L’ascension est super sympa. Nous découvrons une vue magnifique sur Penang. On se promène dans un parc magnifique, le temps est mitigé, très couvert, c’est dommage, mais bon, l’avantage c’est qu’il fait moins chaud. Malheureusement je commence de nouveau à ne pas être bien. Le rhume ne me quitte pas et les maux de tête également. Un paracétamol plus tard, nous continuons la ballade, on découvre un temple indien, on va voir une mosquée, seul Fabien rentrera puisque je ne suis pas assez couverte. On redescend et nous regagnons notre hôtel. La journée fut chargée, mais elle ne s’arrêtera pas là, malheureusement. Notre plus grande peur du TDM jusqu’alors aura lieu ce soir.





Notre petite Camille chute dans la douche et tombe directement sur la tête. Raphael, qui prenait sa douche avec elle, nous appelle et nous retrouvons notre petite puce en larmes. Je mettrais du temps à la calmer. A force de câlins et de bisous, les larmes passent. Mais très vite, les interrogations arrivent : elle ne cesse de nous demander ce qui s’est passé, de dire : qu’est ce qu'il m’arrive ? Où je suis ?…. La secouriste que je suis, sais très bien que ce n’est pas bon. Je prends conseils auprès de maman, et oui même à 10 000 km, on a toujours besoin des conseils précieux de sa maman adorée. Je garderais donc Camille en surveillance avec moi toute la nuit, mes câlins réussiront à la faire arrêter de me poser toute les minutes cette question. Une fois endormie, je la réveillerais toutes les 2 heures et la nuit sera douce car notre petite puce ne montre aucun signe visible de traumatisme crânien, nous sommes donc rassurés. Le lendemain, je feins l’innocence en demandant à Camille ce qui s’est passé, elle se souviendra qu’elle est tombée et qu’elle a dormi avec moi. En revanche, elle oubliera toutes ses questions et ses angoisses. Son comportement de petite fille souriante et toujours pleine de vie sera bien présent dès le matin et c’est le cœur beaucoup plus léger que j’entame cette journée. Notre première grosse frayeur de ce TDM…..Pffff !!!


Pour notre deuxième et dernier jour sur l’ile Fabien souhaite faire une petite rando pour découvrir le parc national de Penang. Un parc naturel ou faune et flore sont magnifiques. Nous partons en marche dans cette forêt tropicale très sympa. Après plus d’une heure à chercher où monter dans la Canopée, on rebrousse chemin, car l’accès est fermé… zut, j’aurais tant aimé découvrir et franchir les ponts suspendu pour découvrir cette végétation de tout en haut.


Nous partons vers une plage de l’ile au sud à 2 h de marche : la plage des singes. Nous arrivons enfin à cette plage, qui est toute sympa. On découvre ses occupants qui n’hésiteront pas à ouvrir notre sac à dos pour piquer le goûter : des cookies pour les enfants. Ils seront dégoûtés mais ils en rigoleront ensuite. Par contre, moi j’ai beaucoup moins rigolé quand j’ai mené un combat de fer géant avec un papa singe qui voulait piquer mon appareil photo. A coup de lancer de chaussures et de bouteilles, il a laissé l’appareil et s’est enfui comme un voleur qu’il est: VICTOIRE !!!!

Les enfants et Fabien se baigneront, moi je patienterais sagement en veillant qu’aucun singe ne vienne piquer quoi que ce soit dans notre sac et oui je suis reconverti en super vigile !





Le soir on se fera un petit resto à côté de l’hôtel, mais très vite, je sens que là, il va falloir que je fasse quelque chose, je suis congelée et surtout je me sens super faible et j’ai des courbatures partout. Je pense enfin, comme le dirait Fabien, à prendre des antibios car là ça ne peut plus durer cela fait plus de 3 semaines que je ne suis pas bien. On se couche très vite, demain, nous avons une très grosse journée de transport. On part en Thaïlande et nous avons 13 heures de bus qui nous attendent !!! J’en Pffff déjà d’avance…. mais cela se révélera bien pire que ce que j’avais pensé… Mais ça ce sera pour un prochain article … patience…


Bilan de Penang : nous avons aimé ces 2 jours sur cette île, ou plutôt dans cette ville car elle ne ressemble pas à une petite île au bord de la mer, mais plus à une grosse ville. Nous avons apprécié ses ruelles magnifiques où le street art est partout. Nous avons adoré le funiculaire qui nous a permis de prendre un peu de hauteur de découvrir des paysages magnifiques. L’exploration du parc naturel nous a beaucoup plu et les enfants ont aimé aller à la rencontre des animaux de la foret et des singes et surtout se baigner à côté d’eux.


Nous avons détesté notre hôtel, qui n’est pas du tout adapté aux familles mais fait pour les vrais backpackers (purs et durs) : literie catastrophiques, beaucoup de bruit et assez cher car pas de petit dej et de salle de bain et WC individuels.

En réservant votre prochain hôtel par ce lien sur Booking, vous nous donnez un petit coup de pouce pour nos futurs voyages. Un grand merci de la Family.

#penang #unesco #streatart #tdmenfamille #malaisie

33 vues
Audrey

Je suis Audrey, une maman qui adore les défis, sa famille, voyager, échanger, découvrir le monde et son métier.

Suivez la tribu

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube