• Audrey

HPA AN et Mawlamyine en famille, au Sud du Myanmar.

Myanmar

December 21, 2016


On vous dit tout et on dresse le bilan.

Nous voilà à la découverte du Sud du Myanmar, ce petit coin de paradis que de nombreux voyageurs nous conseillent. Ni une ni deux, on reprend notre transport favori, le bus, pour rejoindre cette petite bulle de douceur depuis Inlé avec nos 3 champions.

Direction Mawlamyine et du bus et encore du bus.

Notre départ est à 18h du lac Inlé, un pick up, bon plutôt un tuktuk, vient nous chercher à l’hôtel et nous dépose dans le centre pour prendre notre bus.

Oh surprise, notre bus est « classe », chaque siège est doté d’un écran (les enfants sont ravis, ils se croient dans l’avion et Tom et Jerry sera leur meilleur ami) de gâteaux, bouteille d’eau et même de brosse à dent, placés sur chaque siège. Nous sommes, il faut le dire, pour une fois contents…Bon ce fut de courte durée, car nos sièges ne s’inclinaient pas, bon si, on exagère un peu, une inclinaison minimale on va dire. Pour info notre arrivée est prévue à 6h du mat, donc nous allons y passer un peu de temps !


Galère d’itinéraire

On vous l’a dit, la communication avec les Birmans était limité et la connexion internet réduite quasiment à néant eh bien, cela nous a joué des tours.

Nous portons notre choix pour une arrivée à Rangoun car on nous a dit que relier Mawlamyine par train c’est dingue. Du coup, là encore on suit les bons conseils des voyageurs. On arrive la tête en vrac et surtout les yeux lourds par le manque de sommeil à la station de bus de Yangoun. De là, on prend un taxi pour la gare qui est loin, très loin. On fait ensuite la queue bêtement à un guichet car personne ne parle anglais et tout le monde nous passe devant, je commence à m’agacer fortement. Avec les enfants ont fait même une chaîne pour bloquer le passage, mais même avec cela les gens les poussent et passent devant nous, je commence à perdre patience !


Au bout de 20 min, un homme baragouinant quelques mots d’anglais nous dit qu’on n’est pas au bon guichet ! Super ! Que nous sommes devant le guichet de la 2ème classe et qu’il faut se rendre à celui de première classe ! C’est reparti, rebelote, on doit faire la queue et tout le monde nous passe devant !

On arrive enfin devant l’officier qui nous annonce qu’on a 20 min de retard !

Bah oui mon brave monsieur, ça fait 45 min qu’on attend ! Et que le train vient de partir ! J’ai envie d’hurler. Fabien garde davantage son calme et demande quand est le prochain train ? Ce soir … pffff !

Nous sommes dégoutés ! Il est hors de questions qu’on repasse une nuit blanche, donc on décide de retourner à la station de bus, de prendre un bus local (de nouveau 7 h de trajet) pour enfin arriver à Mawlamyine à 17h !


Bilan 23h de transport !

Le bus local est correct, il n’y a pas trop de monde. Les enfants regarderont plusieurs films, Camille s’endormira un moment tandis que Fabien et Moi nous finissons ou commençons notre nuit, lol.


Enfin arrivés! Yes, mais Bonjour la douche froide en découvrant notre hôtel !

Pour faire court, on arrive devant notre hôtel : le Breeze Hotel qu’on a réservé depuis Mandalay par téléphone. Il y a peu d’hébergement dans cette ville, donc on vous conseille vivement de réserver à l’avance car les prix s’envolent vite pour une famille.

Nous n’avons donc pas pu lire les avis, de cette guesthouse (Bilan : on vous le dit, il faut la FUIR!). On nous montre 2 chambres minuscules, allez grosso modo 5 m carré, dégeu, avec de gros doute sur les punaises de lit et wc et douche communes.

Après tout ce temps de bus, je crois à ce moment-là, que mes yeux vont déversés une tonne d’eau !! Je suis à deux doigts de m’effondrer, d’autant plus qu’on paye 30 euros, alors que c’est de la merde en barrette de dix ! On devait passer 2 nuits dans cette ville, si on ne trouve pas autre chose, on repart illico presto !


Le tour de la ville à pied après 23h de bus pour trouver un hôtel potable

Du coup, je motive les troupes pour aller chercher autre chose, autre part, mais c’est peine perdue. Soit tout est complet ou bien ce n’est pas dans notre budget. Du coup, cette horrible chambre le sera pour cette nuit.

Horrible on vous le dit ! D’une c’est la guesthouse hyper jeune, donc beaucoup de bruits, mais aussi beaucoup de voyageurs comme nous, n’ayant rien trouvé se retrouvent coincé ici comme nous. Le personnel est désagréable au possible, des vrais commerciaux !

Notre soirée fut cependant sympa, on a rencontré un couple, Hélène et Ben, qui comme nous ont détesté l’hôtel et qui cherchaient un peu de paix dans un autre hôtel et un autre français avec qui on a partagé un repas sur la place des stands de rue.


Départ de cet hôtel pourri mais aussi de Mawlamyine

Bon c’est donc un tout petit bout de Mawlamyine qu’on va vous présenter car nous ne serons pas restés assez longtemps dans le coin pour être de bons guides.


Le plus grand bouddha du monde allongé

Nous avons découvert ce bouddha surprenant, il fait face à un autre bouddha beaucoup plus long qui est en construction.

L’actuel fait plus de 200 mètres de long et le futur plus de 300 mètres. Ce lieu est un peu déroutant et nous ne sommes pas spécialement tombés sous son charme, car rien n’est fini et le bouddha en lui-même n’est pas spécialement beau. Cependant à l’intérieur de celui-ci (je parle bien du Bouddha), il y a plusieurs étages, des galeries animés de la vie de Bouddha et ça pour le coup c’est original ! Nous n’avons jamais visité un bouddha de l’intérieur, lol.





Découverte d’un temple perché en haut d’une montagne

Notre chauffeur de taxi nous laisse devant un escalier pour découvrir un temple perché en haut de la montagne. Inconsciemment le même rituel, on enlève nos chaussures en bas de l’escalier, comme toujours en Asie, et nous montons la fleur au fusil. Très vite on se rend compte que cela ne va pas être possible, le sol est brûlant, pas ou peu d’ombre, on commence à avoir les pieds qui brûlent. Les enfants et moi on s’arrête au milieu, au premier palier car il est impossible pour eux de continuer, c’est vraiment trop difficile. Fabien continuera, il ne lâche rien, mon sportif adoré ! Du coup, il part en courant pour échapper au feu. La montée sera longue, trop longue. Il découvrira un beau point de vue et un sympathique couple de retraité français tout en haut. La descente fut aussi compliquée que la montée.





Départ en bus direction HPA AN

C'est reparti, nous voilà à la station de bus pour prendre un bus local. On mangera dans un boui-boui sur place et on montera dans notre bus où chaque espace est optimisé pour transporter des choses. L'allée se transforme en petits sièges bleus et rouges où des Birmans s'assoient et descendent au fur et à mesure du trajet. Le trajet sera long, 3 heures, portes ouvertes et bien évidemment sans climatisation et avec quelques odeurs.




Bon, ce que j’ai oublié de vous préciser c’est que lors de notre journée marathon de transport, Fabien a oublié notre lonely planet dans le taxi, donc nous ne pouvons plus réserver car on ne connais pas les hôtels. On nous a parlé la vielle du Golden Sky, nous essayons. Pas question de réserver sans voir la chambre. Bon une chambre avec un lit double, un lit simple + un extra bed fera l’affaire. Camille dormira au milieu de nous dans le grand lit. Bon la chambre est loin d’être clean, mais au moins elle est assez grande. La vue du petit dej est par contre incroyable et les chinois qui tiennent la guest adorables. Durant notre séjour on rencontrera plusieurs couples de retraités incroyables avec qui nous avons beaucoup échangé. Belles aventures à vous tous.


4 jours à HPA AN, petite bulle de verdure

Dès le début nous tombons amoureux de HPA AN, pas forcément de la ville, mais surtout de ses alentours, de ses grottes incroyables, de ces paysages magnifiques.

Une journée en tape cul à découvrir toutes les grottes et temples incroyables

Le taxi c’est vraiment cool pour ça car elles sont très éloignés les unes des autres et du coup, c’est un sacré gain de temps. Bon ce n’est pas le taxi voiture, mais bien le taxi tape cul. Et une journée dedans et bien nos fessiers s’en souviennent encore.

Ces grottes sont très sympas et pour nous qui nous lassons un peu des temples après 4 mois d’Asie, et bien ceux-ci sont différents, puisqu’au milieu de grottes naturelles.

Tellement de grottes qu’on ne se souvient plus de tous les noms…


Kawgun cave

Très sympa cette grotte avec toutes les sculptures dans la roche. C’est beau, mais c’est aussi une nouvelle fois payant. Il y avait beaucoup de monde, mais elle vaut vraiment le détour, c’est l’une de mes préférées de la journée. En sortant, j’ai failli me faire assommer par une pierre tombant de la montagne qui a été enlevée par un singe qui se battait avec un autre, j’ai eu super peur.




Sadar Cave

On monte un escalier, on paye quelques kyats de donation et on entre dans l’une des plus grandes grottes. C’est immense, très joli. Ensuite il faut s’aventurer très très loin dans les autres salles pour arriver à un bassin ou un bateau nous attend pour une jolie petite traversée. Prévoyez de garder vos chaussures avec vous et surtout emmener une frontale. On ne revient pas par la même entrée. Le bateau coute 7000 kyats.

Le midi on s’est arrêté dans un petit resto avec des piscines naturelles, Hugo et Camille se sont baignés. Le repas était super bon et tellement pas cher (6 euros pour toute la tribu).





La Bat Cave

On arrive à une grotte avec une vue incroyable sur la campagne et la région de Hpan An, c’est magnifique. On retrouve Léo et Marine qu’on a croisé de nombreuses fois (Bagan et Inlé). Nous assistons à un sympathique couché de soleil et nous attendons avec impatience l’envol des chauves-souris. On redescend un peu, et on se place tous en bas de la grotte pour assister à leur sortie. Les Birmans commencent un drôle de rituels. Ils sont alignés et tapent dans un gros bidon à l’unisson et les chauves-souris sortent et sursautent dès qu’elles perçoivent les sons. Ce spectacle hors du temps dure une bonne dizaine de minute. Un millier de chauffe souris sortira sous nos yeux. On restera bouche bée.





Et tellement d'autres endroits incroyables...

Mais je ne me souviens plus des noms... Voici juste les images.





Bilan de Hpa an et Malaymine

C’est vraiment un gros coup de cœur pour HPA AN et ses grottes et paysages, c’est tellement beau. On découvre un décor totalement différent de la Birmanie qu’on vient de traverser. Nous savourons ces couleurs ces montagnes splendides et ces grottes incroyables.

Bref, on vous recommande fortement de faire un crochet par Hpa An.

En revanche Mawlamyine ne nous a pas séduit, l’hôtel, je pense y contribue pour beaucoup. Donc 1/ n’allez surtout pas dans cette guesthouse et de 2/ Allez découvrir par vous-même Mawlamyine et dites-nous ce que vous en avez pensé.





Quelques chiffres

Tickets de bus pour Yangon d’Inlé : 100 000 Kyats pour nous 5

Bus local de Yangoun pour Mawlamyine : 29 000 Kyats pour nous 5

Hôtel pourri le Breeze Guesthouse : 39 000 Kyats pour 2 chambres

En réservant votre prochain hôtel par ce lien sur Booking, vous nous donnez un petit coup de pouce pour nos futurs voyages. Un grand merci de la Family.

Taxi pour découvrir le plus grand bouddha et le temple : 22 000 Kyats

Bus de Mawlamyine pour Hpa An : 4000 Kyats pour nous 5

Tuk tuk à la journée pour la visite des grottes : 30 000 Kyats pour nous 5

Tuk tuk pour les chauves-souris : 20 000 Kyats

Entrée aux temples : une fois 6000 et 2000 Kyats

Hotel à Hpa an : 105 000 Kyats pour 3 nuits avec le petit déjeuner

#hpaan #mawlamyine #myanmar #birmanie #tdmenfamille

55 vues
Audrey

Je suis Audrey, une maman qui adore les défis, sa famille, voyager, échanger, découvrir le monde et son métier.

Suivez la tribu

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube