• Audrey

Découverte d'Ubud en famille.

Bali

January 5, 2017

|

Au revoir Myanmar...

Et oui, les adieux sont déchirants avec le Myanmar qui nous aura transporté, mais nous sommes heureux de découvrir un petit bijou soit disant d’Asie du Sud Est à savoir Bali. Ni une ni deux, la family s’apprête à vivre un long transfert pour découvrir Ubud petite perle de Bali.





Nous voilà, Bali !

Ca y est on arrive, fatigués, mais enfin à Bali. On récupère nos sacs et passe les douanes sans problèmes. Nous avions réservé un taxi, notre chauffeur nous attend, en route pour Ubud. Le trajet fut très calme, tout le monde se rendormira et sera bercé par le bruit de la pluie, car oui il pleut à Bali et surtout à Ubud.

Notre taxi nous dépose à notre homestay : Kabera Bungalows 2, nous avions réservé une chambre pas chère, on constatera qu’en effet, elle ne valait pas beaucoup plus. Une chambre basique, avec un matelas par terre pour les enfants et comble de tout (après 1 mois en Birmanie) sans eau chaude !! Bonjour la bassine et les thermos d’eau chaude qu’on réclamait tous les jours, et oui nous étions retourné 40 ans en arrière, pff.


Découverte d’Ubud

Quel changement par rapport à la Birmanie, quelle claque même. Ubud c’est un peu un mélange entre l’occident et l’Asie, c’est-à-dire que ça grouille de boutiques, de restos, de boutiques de créateur et en même temps, ce sont des maisons temples partout, des statues divines, de l’encens qui brûle, des petits carrés d’offrande devant les portes, au milieu des rues. Que c’est beau ! Ubud m’enchante de suite, nous sommes supers bien placés en plein centre et j’avoue qu’on tombe directement sous son charme. Mais cela a aussi un revers de médaille, ici tout est beaucoup plus cher qu’au Myanmar et les tentations beaucoup plus importantes. On flâne, fait du shopping (que ça fait longtemps), même si on achète quasiment rien, mais on se promène, on essaye des fringues et ça fait un bien fou !


Ubud c’est aussi beaucoup de touristes et des touristes français. On entend parler français partout et ça nous fait tout bizarre. On rencontre beaucoup de retraités qui nous interrogent sur notre voyage, c’est très sympa.

Ubud c’est aussi des petits restos délicieux, on a pas mal craqué, oui on sait c’est pas bien, mais l’appel de la baguette et des rillettes d’une boulangerie française, nous faisais trop envie, bon notre portefeuille s’en souvient encore..

Mais Ubud c’est aussi le pot-pourri niveau météo de Bali, il ne fait que pleuvoir, ça dure parfois 1h, mais pour nous ça durait essentiellement tous les après-midi pendant 5 jours et ça c’est vraiment casse pied, surtout quand ton hôtel est aussi pourri que le nôtre.

Nous avons également adoré les marchés, certes touristiques, mais tellement plaisant que nous avons oublié leur insistance pour acheter à chaque stand.





A la rencontre des singes

On part à Monkey Forest, une forêt où les singes sont en liberté. Effectivement, il y en a partout et c’est assez déstabilisant. Je ne suis pas des plus à l’aise avec ce genre d’animaux, qui sautent et qui nous chapardent nos affaires. Fabien et les enfants eux adorent les singes, moi je suis un poil angoissée.

Le cadre est vraiment dingue en effet, la forêt est super jolie, avec des statues, des temples incroyables, bref c’est canon. Bon le coté moins cool, c’est le monde, des touristes partout et les selfies sont de sortie.

Un garde du parc, ravira nos loulous en plaçant de la nourriture dans leur main pour que les bébés singes les escaladent pour venir manger, ils étaient aux anges et n’ont pas eu peur. C’est vrai que les bébés singes sont trop mignons, avec leur petite bouille de poil.





Les magnifiques rizières de Tegalalang près d’Ubud

Nous avons découvert en taxi les magnifiques rizières et oh chance, il ne pleuvait plus, ouf. C’est donc sous un joli soleil, qu’on s’est promené quasiment seuls dans les rizières. Les autres touristes ne se sont pas aventurés sur les chemins plutôt boueux des rizières. Le cadre est vraiment incroyable, c’est tellement vert (merci la pluie en continue), tellement fou de cultiver le riz sur des parcelles de terre, toutes en terrasse, que la sortie vaut son pesant de cacahuète. Enfin, le cadre était dégagé (nous avons comparé à Sapa, pour ceux qui voudrait redécouvrir notre trek de 2 jours sous un typhon, c’est ici) et nous avons pu profiter de vues magnifiques. Un vrai coup de cœur pour toute la famille. Nous n’avons rien payé pour le site, hormis notre trajet en taxi.





Les bains sacrés et une découverte d’une culture incroyable au Tirta Empul

J’avais beaucoup lu d’articles sur ce temple assez mystique qui dégageait une belle énergie, c’est donc avec envie et surtout avec curiosité que nous arrivons dans ce temple. On revêt le Sarong, tenue des Balinais, qui est obligatoire dans les temples ainsi que la ceinture sacrée. Mes petits bouts ressemblent à des petits ninjas avec leur jolie ceinture. On découvre l’ensemble qui est très joli, mais la pluie va vite raccourcir notre visite.

Pour autant, elle ne nous chassera pas de ce lieu, et les enfants ainsi que Fabien iront au bout de leur démarche, à savoir se purifier dans le temple.

Le culte veut qu’on se purifie devant chaque sortie d’eau 3 fois en se mettant de l’eau sur la tête et en formulant des prières. Les adultes gardent leur sarong dans l’eau et passent de bassin en bassin en se purifiant. Le lieu est vraiment magique, je ne peux pas exprimer le sentiment qui se dégage de nous à ce moment-là, mais on se sent bien, un peu porté, mais quelque chose qui nous traverse. Toute la tribu a adoré cette expérience unique.





Le temple BatuKaru et la douche froide !

Il pleut, il pleut bergère, euh ….on est à Bali, donc que néni, la pluie ne nous arrêtera pas, je veux visiter ce temple. C’est parti pour 30 min de marche, on se rendra compte que les parapluies Birmans ne sont pas très étanches, que nos k-way du Vietnam non plus, bref que nous sommes trempés. Mais bon, on y va, on continue, le typhon de Sapa n’a pas eu raison de nous, la pluie de Ubud n’y arrivera pas également.

Ni une ni deux, nous découvrons un temple incroyable, bon désolée pour les photos, mais pour le coup, je tenais à mon appareil donc je ne l’ai pas beaucoup utilisé, bah oui, il n’aime pas trop la pluie mon meilleur ami de voyage ! Donc les images ne sont pas très révélatrices de la beauté du lieu et surtout de son étendue. Nous sommes en pleine montagne, c’est vallonné, et oui il faut crapahuter mais l’arrivée au temple est vraiment très jolie. Le point positif de la pluie, et oui, il faut bien en trouver quelques-uns, c’est que nous sommes les seuls, donc c’est cool. Les enfants feront des loups sous la pluie et nous, nous arpenterons les différents espaces.





Promenade dans les rizières et villages à côté d’Ubud

Fabien avait lu qu’autour de l’hyper centre, il y a plein de ballades à faire dans les rizières à la découverte de la campagne environnante. Nous profitons de notre dernière matinée pour faire cette petite boucle de 2 heures environ. Eh bien ce jour-là, le soleil était bien au rendez-vous, nous avons eu très chaud même. La ballade sur des tout petits chemins est supers sympa pour ceux qui aiment se promener en pleine nature. Découverte de rizière, de petite guesthouses reculées, de canards, bref une très jolie ballade.





Bilan d’Ubud

Nous sommes unanimes, nous avons adoré, malgré la météo toute pourrie. La ville est vraiment agréable, les gens sont très sympas, les restos sont bons, les boutiques adorables, bref, c’est top. Et puis c’est un lieu idéal pour vadrouiller comme nous l’avons fait dans ses alentours proches. Nous avons longtemps hésité à y revenir ou bien à repasser rien que 2 jours, mais notre raison nous a conseillé de découvrir d’autres jolis coins et ainsi on s’écartait de la tentation de craquer sur des plaisirs un peu trop futiles pour notre portefeuille.

Ubud se fait très bien avec des enfants, je dirais que c’est une ville très attirante pour les loulous. Les marchés, les temples magnifiques, la foret des singes, les bains sacrés, bref plein d’expériences très riche qui les ont enchantés !


Bilan chiffré

Kabera Bungalows 2 : 5 nuits à 9 euros la nuit pour 5. (Seuls 3 petits déjeunés étaient comptés, celui-ci n’étant pas terrible, nous n’avons pas pris les autres et avons acheté des céréales pour les enfants).

En réservant votre prochain hôtel par ce lien sur Booking, vous nous donnez un petit coup de pouce pour nos futurs voyages. Un grand merci de la Family.

La forêt des singes : 170 000 roupies indonésiennes pour nous 5 (soit 12,14€)

Le Tirta Empul : 65 000 pour 5 (soit 4,64€)

Temple Batukaru : 65 000 pour 5 (soit 4,64€)

Taxi à la journée : 400 000 (soit 29€)

Laverie situé juste à côté de notre hôtel : 15 000 le kg (soit 1,07€)

Boulangerie Daily Baguette : 3 baguettes, pâté, rillettes, beurre, jambon, pain chocolat, tarte au citron + boissons pour nous 5 : 28 euros. Proprio jeune et adorable français, et c'est délicieux !

Resto tenu par un pédiatre suisse avec des soins redistribué aux malades : 569 000 (une folie, on vous l’accorde, mais c’était super bon, 40,64€).

#ubud #monkeyforest #tirtaempul #batukaru #tegalalang #bali #tdmenfamille

61 vues
Audrey

Je suis Audrey, une maman qui adore les défis, sa famille, voyager, échanger, découvrir le monde et son métier.

Suivez la tribu

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube