• Audrey

Découverte du Cambodge : 3 jours à Phnom Penh avec des enfants.

Mis à jour : 10 mai 2019

Cambodge

September 20, 2016


Le Cambodge, on arrive et on a hâte de te découvrir

Nous voilà au Cambodge, notre 3ème pays de notre TDM, « le pays des sourires » comme nous le vante de nombreux guides ou blogs. Nous avons hâte de nous faire notre propre impression de ce nouveau pays. Nous arrivons donc à Phnom Penh, la capitale de ce pays et nous sommes impatients de l’explorer avec les enfants.


Notre bateau nous laisse au port, qui nous semble être dans le centre de la ville. Il est 13h donc on s’arrête manger dans un petit resto. Ce qui nous frappe en premier, c’est que tous les prix sont en dollars ! Et qu’ils sont bien plus chers que ce que nous connaissions au Vietnam.


A la sortie du resto, on se fait avoir par notre premier tuk tuk de notre TDM, ici il n’y a quasiment pas de taxi. Il nous propose 3 dollars pour nous rendre à notre hôtel : Velkommen Guesthouse Phnom Penh. Et on se rendra compte ensuite que nous étions juste à côté. Bref, on arrive dans notre hôtel qui se trouve dans un quartier très sympa, proche du bord du fleuve. Nous découvrons notre grande chambre avec salle de bain. Nous sommes contents. Nous n’y restons pas longtemps, nous voulons vite découvrir et nos imprégner des lieux.


Découverte du palais royal

Nous partons pour le palais, ici tout est différent, les temples, les places, les gens. Les toits Khmers sont très colorés et arrondis. Nous sommes à à peine 5 minutes à pied du palais royal. Nous avions lu qu’il avait peu d’intérêt sur certains blogs, mais nous nous avons été enchantés. Il est magnifique, avec de nombreuses demeures, les jardins sont supers bien entretenus. On est vraiment sous le charme. Hugo fait plein de photos et les enfants me demandent d’être pris devant toutes les statues, temples…c’est rigolo. A côté du palais la pagode d’argent se visite également et elle est très belle. C’est encore la résidence du roi et donc des parties sont interdites au public.

L’entrée n’est cependant pas donnée, nous en avons eu pour 25 dollars et j’ai eu le droit d’acheter un sarouel car ma robe était trop courte. Donc pensez bien à venir avec des vêtements qui arrivent en dessous des genoux. Moi qui avais tout le temps mon paréo dans mon sac pour rentrer dans les temples, et bien là il est resté à l’hôtel !!!


A la sortie de ce palais, nous allons dans le parc juste derrière afin que les enfants jouent dans les nombreuses structures de jeux. Nous nous promenons ensuite en tuk tuk dans la ville.

Nos premières impressions sont tout d’abord un nombre beaucoup plus important de voitures et pas de la petite voiture, beaucoup de pick-up, et par conséquent beaucoup moins de moto, de scooter. Les tuk tuk sont très présents et n’hésitent pas à solliciter les touristes européens.





Visite du S21 la célèbre prison

Durant nos 2 jours nous avons été visiter le S21, l’ancienne école transformée en prison, lors de la guerre civile des Khmers rouges. Ce site devint rapidement le plus grand centre de détention et de torture du pays. Il constitue un témoignage bouleversant des atrocités commises par les khmers rouges. En 1977, le S21 revendiquait près de 100 victimes par jour. Quand l’armée Vietnamienne libéra Phnom Pen en 1979, elle ne trouvait que 7 survivants. Ce lieu est très prenant et un peu difficile, je trouve avec des enfants. Nous avons fait le choix de ne pas prendre d’audio guide, puisque les enfants auraient voulu en avoir un, et nous ne voulions pas qu’ils entendent les atrocités qu’on a faites dans ce lieu, les images et l’ambiance du lieu, on suffit à les marquer. Cette guerre a été horrible, plus de 2 millions de Cambodgiens sont morts, essentiellement de faim ou dans les prisons ou camps d’extermination. Pour ceux qui auraient comme moi, avant d’arriver au Cambodge besoin d’un petit rappel de ces atrocités, Pol Pot voulait créer une société agricole. Il a renversé le général Lon Nol. Il a institué un régime de terreur en vidant les villes de sa population afin qu’elle se masse dans les campagnes. On estime à 20% de la population décédée entre 1975 et 1979, soit 2 millions de personnes. La moyenne d’âge des cambodgiens aujourd’hui est de 25 ans, il est rare de croiser des personnes âgées.


Cette prison est restée vraiment dans son jus, des cellules aux salles de tortures. Je me souviens très bien des émotions qui m‘ont parcouru, lors d’une sortie scolaire au lycée, ou nous avions foulé les cratères de Verdun, les camps d’extermination…et bien là j’étais dans le même état. Je voyais le visage de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants, la souffrance et les atrocités subies, et je mesurais pleinement leurs conditions de vie. Avec Fabien, nous sommes ressortis vraiment chamboulés de cette prison. Nous discutons beaucoup avec les enfants de cette guerre civile qui n’a même pas 30 ans et nous leur expliquons comment ce pays a pu se relever. Ils nous posent beaucoup de questions : c’est quoi une guerre civile, pourquoi ici, il n’y a pas eu de bombardement, pourquoi ils sont tués les enfants ?...... Du coup, nous faisons beaucoup d’Histoire sur la route.


Nous avons fait le choix de ne pas aller aux Killing Fields, le camp d’exécution de Choeung Ek. Entre 1975 et 1978, 17 000 femmes, hommes et enfants détenus au S21 furent transportés au camp d’exécution ou champs de la mort. Les fragments d’ossement et des lambeaux de vêtements sortent du sol autour des fosses. Le site est vraiment dur et nous ne voulions pas, même si le devoir de mémoire est intéressant, marquer nos enfants avec cette effroyable vérité. Nous leurs avons dit, nous en avons discuté, mais les mots s’oublient, mais pas les images, donc nous avons opté pour ce choix.




Visite du marché russe

Nous avons fait des choses plus légères également, nous avons visité le marché russe, véritable lieu typique de Phnom Pen. La chaleur était écrasante dans ce lieu ou la clim n’existe pas, mais nous étions vraiment dans le jus Cambodgien. Les enfants était curieux de voir la multitude d’espaces de ces marchés, ou chaque allée est dédié à une vente : le tissus, les vêtements enfants, les souvenirs, les bijoux, les légumes, les restaurants de rues.. C’est pour le coup super typique, et très curieux. Nous avons flâné de longues heures et fait quelques petites emplettes : une nouvelle tenue pour Camille car son 2eme short a rendu l’âme, quelques bracelets Cambodia, un livre sur la guerre pour Fabien…. Notre petite Camille a eu, envie, comme cà, sur un coup de tête de se couper ses longs cheveux...nous voilà donc chez un petit coiffeur de rue pour une coupe au carrée !!





Visite du marché central

En revanche nous avons été très déçus par le marché central. Bâtiment art déco, un dôme immense, l’un des 10 plus grands au monde, coiffe le hall central. Il est divisé en 4 ailes. Au centre c’est le coin des bijoux, puis il y a les vêtements et les petites dames avec leur machine à coudre qui confectionnent sur mesure des vêtements pour les Cambodgiennes. Ce qui est le plus sympa c’est le marché des fruits et légumes.


Le musée national un peu décévant

Nous avons découvert le musée national que nous avons trouvé très cher, et qui ne nous a pas emballés, mais après discussion avec des français dans notre hôtel de Kep, il aurait été plus intéressant si nous avions pris les audios guides. Bref, sans doute un mauvais choix de notre part, donc nous vous conseillons de les prendre pour mieux comprendre les statues Khmer et l’histoire de celles-ci. Nous nous sommes juste promener dans ce musée ou l’architecture est très jolie et le jardin au centre du bâtiment est splendide. Nous en avons eu pour 15 dollars et nous n’y sommes même pas restés 1 heure.





Promenade en tuk tuk dans les alentours de Phnom Pen

Pour notre dernier jour sur Phnom Pen, nous avons pris un tuk tuk à la journée pour la somme de 25 dollars. Nous avons vu une quantité de temples, plus beau les uns que les autres et même un avec des singes pour la grande joie des enfants. Dont un magnifique temple, ou les bonzes mangeaient et où les enfants des rues venaient attendre la fin du repas pour manger les restes. Ces enfants ont voulu jouer et être pris en photos avec nos loustics, c’était très rigolo. Ce temple était immense et des photos de l’histoire de Bouddha étaient représentées sur les murs.

Nous avons vu aussi la fabrication de la soie : des cocons aux métiers à tisser. C’était très instructif et les enfants ont beaucoup apprécié, d’autant que le lieu étaient rempli d’animaux en tout genre donc pour des enfants c’était le top.


Inauguration de PastaMania

Le soir, nous avons inauguré un nouveau resto dans la capitale : le PastaMania. Super ambiance, très bon repas et showcase privé de 2 chanteurs très connus au Cambodge. Et bien figurez vous que notre petite Camille a été la vedette. Lors de la départ, la production m'a demandé si on acceptait qu'elle pose avec les chanteurs....elle était ravie.





Bilan de Phnom Penh

Nous retenons de nos 2 jours et demi à Phnom Penh, une ville avec pleins d’attraits, même si nous avons fait, à notre sens le tour des incontournables de la ville. Nous avons trouvé cependant qu’elle manquait de charme, peu de jolis bâtiments, la ville est grande et les quartiers sont éloignés donc pas de vielle ville, de belles pierres, mais de beaux temples.


Ce qui m’a beaucoup choqué c’est la présence très forte du tourisme sexuel, c’est la première fois qu’on est confronté à cela. Jamais au Vietnam nous avions vu ce trafic. Ici des rues entières sont consacrées à des bars dansant ou les jeunes femmes sont en tenues très courtes et sexy alors que les tenues des Cambodgiennes sont à l’opposé de cela. Dans ces rues, un nombre important d’hommes européens seul, ou en groupe qui mangent face à ces bars où entraîneuses viennent racoler. C’est assez déroutant de voir les restos se remplir de jeunes femmes très jeunes avec des hommes plutôt âgés. Cette facette-là, m’a beaucoup gêné. D’une part en tant que femme, mais aussi vis-à-vis de nos enfants. Je n’arrive pas à comprendre le besoin ou l’envie de ces hommes et cela dépasse mon entendement !


Nous avons également côtoyé une misère sociale. Le Cambodge est un des pays les plus pauvres d’Asie, certes. Mais c’est la première fois qu’on voit autant de mendiants, de femmes enceintes avec des bébés dans les bras qui nous réclament à nous occidentaux de l’argent. J’ai bien conscience qu’on ne peut sauver le monde, mais cette facette de l’humanité est difficile a accepter, nous occidentaux qui voyageons et qui consommons. Les enfants aussi ont été interpellés par le nombre d’enfants qui travaillent tout petit. Nous faisons une réelle comparaison avec le Vietnam ou cette misère est beaucoup moins visible, où les enfants Vietnamiens vont à l’école. Au Cambodge, nous n’avons pas l’impression que tous les enfants ont accès au savoir.


Phnom Penh ne nous laissera pas une marque indélébile et nous n’avons pas forcément envie d’y retourner. Nous prenons maintenant la route du sud du Cambodge et nous nous rendons à Kep, au bord de la mer.


Quelques chiffres

Notre hébérgement : Velkommen Guesthouse Phnom Penh : 3 nuits pour 45 euros sans les petits déjeuners.

En réservant votre prochain hôtel par ce lien sur Booking, vous nous donnez un petit coup de pouce pour nos futurs voyages. Un grand merci de la Family.

La sortie en tuk tuk : 25 dollars pour la journée au tuk tuk pour nous 5

L'entrée au palais royal : 25 dollars l'entrée pour nous 5

L'entrée au musée national : 15 dollars pour nous 5


#PhnomPenh #cambodge #tdmenfamille #S21 #marches

Audrey

Je suis Audrey, une maman qui adore les défis, sa famille, voyager, échanger, découvrir le monde et son métier.

Suivez la tribu

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube