• Audrey

Bagan en famille, notre magnifique coup de cœur.

Myanmar

November 29, 2016


Voici comment nous pourrions résumer nos 5 jours de folie en famille à Bagan la majestueuse.

Ah... Bagan, j’en rêvais, c’était un peu le lieu unique et magique de mon tour du monde.

Vous savez ces rendez-vous qu’on se donne en choisissant les pays… Pour moi, il y a avait Bagan et Iguazu. Alors imaginez mon impatience quand enfin, nous franchissions le sol birman pour découvrir ce nouveau pays qui m’attirait tant.

Avant d’arriver à Bagan, nous avons atterrit à Yangon, mais je garde cet article pour plus tard, en effet, nous sommes actuellement à Yangon pour la fin de notre boucle et je ferais donc un article complet sur ces 6 jours à Yangon.





Nous partons donc en bus de nuit pour Bagan. Nous avions booké un bus de nuit couchette, bon vous allez me dire, « encore » et bien on s’est ENCORE fait avoir et on saura ensuite qu’il n’existe pas de bus couchette en Birmanie.

Si l’erreur s’arrêtait là, mais non, pensant avoir des couchettes nous avions réservé que 4 couchettes qui se sont transformés en 4 sièges et petit rappel et non des moindres, nous sommes 5 ! Du coup, notre petite Camille se retrouvait une nouvelle fois à vadrouiller de maman à papa, à Raphael ..... au milieu de l’allée. Et oui, elle a fini sa nuit sur nos sacs au milieu de nos 2 sièges (car nous avions des sièges individuels), il n’y avait que son petit corps qui pouvait tenir dans cet espace tellement il était petit…


La nuit fut courte mais surtout très hachée ! Nous arrivons à 6h du mat à la station de bus de Bagan, très excentrée, nous subissons notre première arnaque avec notre taxi qui a plus que doublé sa course, même après de longues minutes de négociation. Pour info, la course normal est de 8000 kyats (on verra les pancartes ensuite affichées) et nous avons payé 15000 kyats ! Sur la route, on s’arrête à un péage et là, re-grrr, on doit payer un droit d’entrée au site de Bagan de 25 000 kyats par personne ! Nous ne le savions pas et on peut dire que ça pique, surtout à 6h du mat ! Bon après négociation, nos loulous ne payeront pas. Pour ceux qui ne connaissent pas le taux de change, ça fait tout de même 18 € par personne.

On arrive la tête en vrac et les nerfs en pelote à notre guesthouse la May kah lar qui nous donne directement notre chambre. La nuit fut si courte pour tout le monde qu’on fait tous une sieste de 2h, ensuite petit dej et on part louer des scooters électriques. Les enfants sont aux anges !

Nos casques sont sur la tête, 1 vrai casque pas terrible et 4 casques de vélo, c’est parti pour l’aventure et la découverte de Bagan !


Bagan nous voilà !

Hugo est derrière moi, Camille devant Fabien et Raphael derrière. C’est géant, je retrouve les sensations de mon adolescence et je bluffe Hugo qui est épatée que je sache conduire cet engin !





Premières images et premiers coups de foudre

Dès le départ, nous nous perdons dans des chemins de terre où nous découvrons des stupas incroyables sortir de terre…

Puis on monte sur notre premier temple et là, nous restons tous bouche bée à contempler cette vue incroyable et cette beauté naturelle.

Les enfants sont eux aussi enchantés, ils adorent découvrir les temples, les explorer, chercher les passages secrets qui nous permettent de monter dans le noir ou à l’aide de notre frontale. Ils remontent en selle et sont heureux de vivre cette aventure, cette liberté, ou nous voguons au grès de nos envies, tiens on irait par ici, euh non par là…





4 jours à la découverte de ces temples merveilleux et de ces couchés de soleil mémorables.

Bagan, c’est perdre la notion du temps, chaque jour la même routine, on se lève, on enfile nos casques, nous enfourchons nos 2 roues préférés et on part à l’aventure.

Bagan ce sont des rencontres improbables en haut des temples, des discutions, des fous rires, des parties de foot au pied des temples et c’est beaucoup de soleil et de coup de chaud.

Nous rencontrons Léo et Marine un couple de français en haut du temple qui nous servira de QJ pour nos couchés de soleil. Ils sont aussi en voyage au long court et nous les recroiserons de nombreuses fois dans de nombreuses villes de Birmanie. Ils sont adorables.

Les enfants se souviendront des innombrables photos avec les birmans, avant, pendant et après les temples. Mais aussi des rencontres qu’ils ont fait avec des petits birmans avec qui ils ont partagé des jeux et des éclats de joie.

Bagan, c’est aussi des couchés de soleil incroyables, où malgré le nombre de touristes, eh bien nous avons l’impression d’être seuls à profiter de cette vue, de ce moment unique. Nous avons testé plusieurs temples pour ces fameux couchés de soleil, mais certains sont trop dangereux avec des enfants. Nous avons privilégié des temples avec des grands espaces où il y avait peu de risque pour les enfants. Notre temple est proche de Suratani, il faut filer, le laisser sur la gauche, puis à l’intersection prendre à droite et on arrive sur cette perle ! Bon sinon, nos amis "les gros sacs" nous ont conseillé une super appli « maps.me », mais le réseau aidant en Birmanie, nous n’avons pas pu télécharger l’appli avant Bagan, donc nous avons fonctionné à l’instinct et au final ce n’était pas si mal…

On a découvert des villages authentiques, des temples reculés, vu peu de touristes et rencontrer des locaux extraordinaires.





Bon je dois l’avouer, je suis tombée amoureuse de Bagan !!

Bon à part les péripéties de scooters car il y en a eu, hélas, un peu trop à mon gout !
La règle des 3

1/ Tu accepteras la crevaison …. bon après 1 heure à attendre un scoot de rechange, c’est plus difficile de relativiser. Je roulais tranquillement dans un chemin de terre, quand avec Raphael derrière moi, je lui disais tu as vu ce bruit ….effectivement je roulais sur la jante…grrr. Fabien a poursuivi jusqu’à une intersection avec les 3 loulous sur le scoot et moi je les ai rejoint longtemps après…

De là, une autre galère, comment contacter le loueur sans téléphone ? Heureusement un couple d’indien, à téléphoner pour nous …youpi, ils arrivent dans 40 min … mais que c’est long tout de même d'attendre…


2/Tu accepteras la panne de batterie ….Et oui nous étions à l’électrique, j’avais un scooter pourri avec Camille, l’assise avait un gros trou et plus de mousse, donc après une journée entière dessus, mon dos et mes fesses me faisaient souffrir. Donc quand Fabien me dit, j’irais bien voir le golf à Bagan, je lui réponds ok on se rejoint la bas … J’accélère comme un bolide et j’arrive presque à 60 km, youhou !! On se pose avec Camille et je trouve le temps long, très long…

Je me dis c’est bizarre tout de même, je n’ai pas roulé si vite. Au bout de 10 min, je décide de faire la route dans l’autre sens et au bout de 5 min de route, je vois mon fafa et mes 2 petits mecs qui poussent le scooter. La batterie tu ne maudiras pas et le changement de scooter au bout de 20 min tu apprécieras !


3/ Nous avons toujours fait des journées complètes, sans retour à l’hôtel, je sais on est des fous, mais on adore Bagan, je vous l’ai dit. Du coup, après une grosse journée, un dernier couché de soleil à tomber par terre, tellement il était beau, eh bien on descend quasiment les derniers de notre temple en pleine nuit (il est 18h), je suis recouverte de boue … Je vous explique pourquoi : pour aller à ce temple, je me suis embourbée dans un chemin de terre et patratra j’ai dû poser mes pieds dans 5 cm de boue, fabien a dû venir m’aider à pousser et les enfants ont beaucoup rigolé … moi aussi. Mais bon voilà, j’arrive les pieds avec 3cm de terre sous chaque chaussures et de la boue jusqu’à mi tibia à ce fabuleux temple. Je me lave comme je peux (sauf les chaussures) et nous contemplons ce soleil couchant. Bon revenons au moment où je remets mes chaussures dégueulasses, où j’ai trop hâte de rentrer et de prendre une bonne douche, Camille accrochée à mon dos et là, je tourne la clé, encore et encore et rien … Punaise (mon langage était un peu plus fleuri), je maudis le scooter ! Re belotte, des birmans téléphonent pour nous. Et une heure après (on est loin, très loin du centre de Bagan), une fourgonnette arrive. Ils n’ont pas de scooter de rechange et on comprend très vite qu’on va monter dans la fourgonnette avec les 2 scooters pour 30 min de tape cul mémorable ! Ah cette dernière journée à Bagan on s’en souviendra !

Avec le recul, bien sûr on en rigole.. Et ces petits contretemps n’ont pas altéré mon opinion « Bagan est la plus belle chose que j’ai vu depuis ce tour du monde ». J’y retournerais bien là maintenant…





Le mont POPA

Au milieu de nos 5 jours nous sommes allés visiter le mont Popa.

C’est un mont à 1h30 de route de Bagan, nous avons pris un taxi à la journée, où sur son sommet, un magnifique temple culmine.

Popa c’est ce mont qui sort de l’ordinaire, qui est totalement incroyable. La vue de ce mont est à couper le souffle ainsi que la vue tout en haut du temple.

Avant d’arriver en haut, il faut d’abord s’affranchir des 2000 marches qui nous séparent du temple, pieds nus bien sûr. Le chemin est semé d’embuche avec des singes hurleurs, des singes malins et des acrobates, hein Hugo ? Et oui, un gros singe agile a pris l’épaule d’Hugo comme un tremplin, nous avons bien ri, lui a eu bien peur… Lors de la montée, il y a un nombre impressionnant de Birmans qui lavent les marches. Ils fonctionnent aux donations. On vous conseille de ne pas faire notre erreur, nous avons donné nos premiers billets au premier balayeur, alors que la montée est longue, très longue… Donc un conseil, attendez un peu avant de vous décharger de quelques kyats...

Le temple tout en haut ne nous a pas spécialement convaincu, il manque selon nous de charme, surtout qu’il faut encore « faire des dons » pour passer de salle en salle, mais par contre la vue est dingue. Juste pour ça, ça vaut le coup de monter les marches.

Nous avons apprécié cette visite, le mont est incroyable, ce n’est pas tous les jours qu’on voit un temple en haut d’une montagne.

Sur le trajet, notre chauffeur nous a arrêtés dans des fermes d’huile et d’alcool de palme. Cela ne dure pas longtemps et s’est assez intéressant et puis ça coupe la route donc c’est plutôt cool.





Bilan

Bagan vaut le détour et mérite qu’on y passe du temps. Nous saturions un peu des temples, mais Bagan c’est autre chose. Nous n’avons pas ressenti ce trop-plein de temple car c’était tellement différent. D’une part, se promener dans la végétation, dans les villages, c’est dingue et nous n’avions pas vu de temple comme ceux-là par le passé. Le fait de pouvoir atteindre leur sommet et de dominer les temples ou bien les contempler à perte de vue rend la chose incroyable. Nous avons eu très beau et très chaud durant nos 4 jours à Bagan. Cependant, nous n’avons pas vu le vol des montgolfières à notre grand regret.





Quelques chiffres

Notre guesthouse May kah lar: 260 dollars pour 5 nuits, nous avions 2 chambres. Soit 52 euros la nuit. Les chambres sont très chères à Bagan, réservez tôt ! Notre guest était toute simple sans prétention. L'accueil hyper sympa, mais chambre très vétuste et sale.

En réservant votre prochain hôtel par ce lien sur Booking, vous nous donnez un petit coup de pouce pour nos futurs voyages. Un grand merci de la Family.

Location de scooter : 8000 par scooter par jour

Entrée à Bagan : 50 000 pour 2 adultes (pass d’une semaine)

Sortie au mont popa en taxi privée : 35 000 pour nous 5

Resto local : 20 000 kyats pour nous 5

#bagan #myanmar #birmanie #tdmenfamille

48 vues
Audrey

Je suis Audrey, une maman qui adore les défis, sa famille, voyager, échanger, découvrir le monde et son métier.

Suivez la tribu

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube